> > Conférence sur le biogaz dans la chaîne de valeur locale : agriculture et gestion des déchets

Conférence sur le biogaz dans la chaîne de valeur locale : agriculture et gestion des déchets

Bioénergies

La Défense/Paris

#

  • Description
  • Programme
  • Lieu
  • Inscription

L’Office franco-allemand pour la transition énergétique (OFATE) organise le 21 septembre 2017 à La Défense/Paris au ministère de la Transition écologique et solidaire (MTES) une conférence sur le thème
suivant :

Le biogaz dans la chaîne de valeur locale : agriculture et gestion des déchets


En France et en Allemagne, le cadre réglementaire et les mécanismes de soutien de la filière sont en évolution.

En Allemagne, la puissance installée des centrales électriques biomasse a progressé ces dernières années : de quelques 3 000 MW en 2006, elle s’est établie à environ 7 100 MW en 2015. En 2006, leur production électrique brute avoisinait les 18,6 TWh avant de grimper à 50 TWh en 2015. Leur nombre n’a également cessé d’augmenter, puisqu’on comptait 3 700 centrales environ en 2007 et près de 9 000 en 2015 (Association allemande des professionnels du biogaz (Fachverband Biogas) (2016) : Branchenzahlen 2015 und Prognose der Branchenentwicklung 2016 [Chiffres 2015 et prévisions 2016 de développement de la filière]). La principale nouveauté de la loi EEG 2017 (en allemand), entrée en vigueur le 1er janvier 2017, porte sur l’instauration d’appels d'offres pour les différentes technologies. Seules les unités de méthanisation valorisant les intrants autorisés par le décret relatif à la biomasse (en allemand) peuvent y participer.

En France, la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte (LTECV, publiée au journal officiel le 17 août 2015) a introduit un nouveau cadre réglementaire. Elle a pour objectif d’augmenter à 32 % en 2030 la part des énergies renouvelables dans la consommation finale brute d’énergie par rapport à 14 % en 2014. La Programmation Pluriannuelle de l’Énergie (PPE) applique cette loi de transition énergétique. Elle formule un plan de diversification du mix énergétique français, avec des objectifs concrets de développement des différentes filières de production d’électricité renouvelable d’ici 2023. Pour le biogaz, les objectifs sont les suivants : 540 MW de  puissance installée au 31 décembre 2018 et entre 790 MW et 1040 MW au 31 décembre 2023. Selon le baromètre 2016 des énergies renouvelables électriques la puissance électrique installée (méthanisation et ISDND) fin septembre 2016 s’élevait à 385 MW.

Cette conférence offrira aux participants la possibilité d’échanger sur la chaîne de valeur locale et la valeur ajoutée des bioénergies dans l’agriculture. Le rôle de l’agriculteur dans la transition énergétique en France et en Allemagne devrait être également au cœur des discussions. Les modèles économiques et financiers pour les unités de méthanisation dans l’agriculture seront également évoqués. De plus, les déchets et les eaux usées peuvent être une ressource précieuse pour la méthanisation. Lors de cette conférence de l’OFATE, des projets innovants pour la production de biogaz à partir de déchets et des eaux usées en France et en Allemagne seront également présentés.

Les questions suivantes seront en outre discutées lors de cette conférence dans un contexte franco-allemand :

  • Quelles sont les perspectives de développement pour les bioénergies en France et en Allemagne ?
  • Quel rôle l’agri-entrepreneur peut-il jouer au sein de la transition énergétique engagée dans les deux pays ?
  • Quelle est la valeur ajoutée créée à travers les bioénergies dans les territoires ?
  • Quels sont les modèles économiques et financiers pour les porteurs de projets bioénergies ?
  • Quelles technologies permettent-elles la valorisation énergétique des ordures ménagères et des eaux usées ? Quelle est la rentabilité réelle de ces technologies ?


La manifestation vise à créer un dialogue entre acteurs industriels, scientifiques et institutionnels. Elle s’adresse à l’ensemble du secteur énergétique et de la branche des énergies renouvelables en France et en Allemagne.

Elle aura lieu en français et en allemand avec traduction simultanée.


Modalités d’inscription :
Nous vous invitons à noter le 21 septembre 2017 dans vos agendas et de vous inscrire à cette conférence dès à présent via notre formulaire en ligne.

Condition de participation :
La participation est gratuite pour les adhérents de l’OFATE, les représentants des administrations et la presse (sur présentation d’une carte de presse).
Les frais de participation pour les non-adhérents sont de 350 euros par personne (H.T.).

Pour vérifier si votre organisation est adhérente à l’OFATE, veuillez cliquer ici.

Sponsoring :
Les entreprises intéressées par une opération de sponsoring pour cette conférence sont invitées à consulter notre offre de sponsoring pour 2017 et à nous contacter.

Le programme de cette manifestation sera publié dans les semaines à venir.

Ministère de la Transition énergétique et solidaire (MTES)

Tour Sequoia
1 place Carpeaux
92055 La Défense/Paris

Frais de participation non-adhérents de l'OFATE :
350,00 € par personne (H.T.)

 

Adhérent*

La participation à cette conférence est gratuite pour les adhérents de l’OFATE et les représentants des administrations ainsi que la presse (sur présentation d’une carte de presse).
Les frais de participation pour les non-adhérents sont de 350 euros par personne (HT).

En remplissant ce formulaire vous acceptez les conditions générales de vente (CGV) des manifestations organisées par l'Office franco-allemand pour la transition énergétique (OFATE).
Cliquer ici pour télécharger les CGV.

*Champs obligatoire

Retour aux manifestations

Ce site web utilise des cookies. En savoir plus...